Rechercher

Parution livre : Comment dire dans un dîner que vos enfants ne veulent plus vous voir ?

Mis à jour : 30 oct. 2020





« Je me suis mise à écrire comme une évidence. Le temps avait passé. Je voulais transmettre. Je savais, pour être passée par là, qu’une telle rupture, une telle déchirure provoque une tempête intérieure difficilement explicable autour de soi. »






Que se passe-t-il lorsqu’un enfant décide de tourner le dos à ses parents ? Comment les parents résistent-ils à tous les sentiments qui les submergent : la honte, la culpabilité, le vide, le chagrin ? Comment font-ils pour continuer de vivre, pour supporter le regard des autres et trouver le chemin de la reconstruction et de la paix ?

Ce livre, qui partage l'histoire de ma vie de mère est l'ouvrage de la résilience. À travers ce récit, j'invite le lecteur à se questionner sur les notions d'attachement, d'amour et de séparation à un être cher.


Ce livre, je me suis mise à l'écrire comme une évidence. Le temps avait passé. Je voulais transmettre. Je savais, pour être passée par là, qu’une telle rupture, une telle déchirure provoque une tempête intérieure difficilement explicable autour de soi. J’avais traversé l’incompréhension dans le regard des autres, la solitude, la colère, les larmes. Je voulais être utile. Le plan du livre a jailli d’un trait. Il m’a suffi de me remémorer tous les instants et toutes les émotions vécues. Le travail d’écriture a été de trouver la bonne distance avec mon histoire, pour me faire comprendre et laisser le lecteur s’identifier à sa guise. Les témoignages d’autres mères m’ont permis de mesurer le chemin parcouru. Ils m’ont aussi renforcé dans l’idée qu’il existe une multitude de voies pour faire la paix avec soi-même.


— Extrait « Les premiers Noëls et les premiers anniversaires sont les plus durs. Notre corps et notre esprit prennent le pouvoir sur nos capacités de raisonnement. Certaines fois, nous sommes pris d’une agitation ou d’une nervosité qui nous échappent. D’autres fois, nous sommes comme détachés de la réalité, remplis d’un sentiment de flou, ou de dépression. Il y a d’abord les périodes juste avant, où l’on se regarde soi-même de biais afin de vérifier si l’on ne va pas flancher, être triste, être plus à fleur de peau que d’habitude. Notre esprit panique à l’idée d’être à nouveau sous l’emprise de l’absence. Notre cœur se met à battre la chamade dans l’espoir d’un retournement de l’histoire, la preuve d’un amour ravivé. On rêve que le miracle de la vie et la magie de Noël ramènent les enfants au bercail. Notre mental se pose un tas de questions. L’absence a été longue, elle a laissé des traces, nous faisant douter de notre aptitude à accueillir l’enfant prodigue. Quelle sera notre réaction s’il ou elle se présente : porte grande ouverte, en équilibre sur le fil, avec une émotion trop palpable, voire de coupable, assurément fermé, bloqué, incapable de s’abandonner à des retrouvailles inattendues ? Nous ne sommes sûrs de rien et encore moins de nous-mêmes (...) »

Un livre de développement personnel profond et pourtant résolument positif et léger, où j'invite le lecteur à comprendre les enjeux d’un sujet qui bouscule l’injonction sociétale de la famille idéale. À travers mon histoires et celles des mères que j'ai rencontré, j'ai souhaité interrogé, au-delà du propos, sur l’absence, le vide et la reconstruction que chacun peut traverser un jour dans sa vie.


Si vous souhaitez me rencontrer lors d'une séance de signature ou acheter l'ouvrage, voici le lien vers toutes les informations pratiques : par ici

40 vues

Contact

Olivia Lancelin

78460 Chevreuse

06 11 83 39 24

©2020. Une réalisation d'OCL.